Recherche

Les « ghettos » sont opposés à un idéal de mixité sociale. Mais celle-ci peut servir des valeurs et des intérêts très divers. Un nouvel ouvrage de la Vie des idées-Puf discute les notions de gentrification, de périurbanisation et de ségrégation.

Éric Charmes, Marie-Hélène Bacqué, Mixité sociale, et après ?, Puf-Vie des idées, 2016, 112 p., 9 €.

- Ce livre est présenté et coordonné par Éric Charmes et Marie-Hélène Bacqué.

- Éric Charmes est directeur de recherche à l’École nationale des travaux publics de l’État (Laboratoire RIVES, université de Lyon, UMR EVS). Spécialiste des études urbaines, il s’intéresse aux formes de territorialisation locale. Il travaille également sur les enjeux de l’étalement et de la densification des villes.

- Marie-Hélène Bacqué est professeure en études urbaines à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense (UMR LAVUE). Elle s’intéresse notamment aux enjeux de participation citoyenne et aux transformations des quartiers populaires en France et en Amérique du Nord.

- Ont contribué à cet ouvrage Marie-Hélène Bacqué, Éric Charmes, Matthieu Giroud, Lydie Launay, Robert Sampson, Stéphane Tonnelat et Stéphanie Vermeersch.

- Entretien autour du livre avec M.-H. Bacqué sur les Inrockuptibles

Au cœur des débats publics actuels sur les modalités d’existence et de fonctionnement d’une communauté de citoyens se trouvent les questions urbaine et territoriale. Les « ghettos » sont ainsi opposés à un idéal de mixité sociale. Mais le succès des discours en faveur de cet idéal occulte le fait que la mixité peut servir des valeurs et des intérêts très divers.

Cet ouvrage souligne la complexité des processus en cause et déconstruit plusieurs idées reçues. Il éclaire les enjeux de la ville d’aujourd’hui pour dépasser la binarité de façade entre un « apartheid » dont on connaît les méfaits et des politiques de mixité sociale dont on surestime les avantages. En s’appuyant sur les recherches urbaines les plus récentes, les auteurs discutent les effets de dynamiques actuelles telles que la gentrification, la périurbanisation ou la ségrégation.

Table des matières

- Éric Charmes et Marie-Hélène Bacqué : « Au-delà de l’impératif de mixité sociale »

- Marie-Hélène Bacqué : « Les quartiers populaires comme communautés : risques ou ressources ? »

- Robert Sampson : « Une théorie des effets de quartiers et du contexte social »

- Matthieu Giroud : « Mixité et contrôle social dans les quartiers en gentrification »

- Stéphane Tonnelat : « Espace public, urbanité et démocratie »

- Eric Charmes, Lydie Launay et Stéphanie Vermeersch : « Le périurbain n’est pas une version dégradée de la ville »

- Éric Charmes & Marie-Hélène Bacqué : Conclusion

- Bibliographie commentée.

Et sur la Vie des idées :

- L’empowerment, de la théorie à la pratique. Entretien avec Marie-Hélène Bacqué, par Nicolas Duvoux.

- Pour une approche critique de la mixité sociale. Redistribuer les populations ou les ressources ?, par Éric Charmes.

- Ethnographie du racisme ordinaire. Entretien avec Elijah Anderson, par Linda Haapajärvi & Rébecca Ndour.

- L’Amérique, modèle de civilité ? Recension par Stéphane Tonnelat de : Elijah Anderson, The Cosmopolitan Canopy. Race and Civility in Everyday Life, Norton Books.

- Les nouveaux espaces de la bourgeoisie, recension par Anaïs Collet de : Sylvie Tissot, De bons voisins. Enquête dans un quartier de la bourgeoisie progressiste, Raisons d’Agir.

- Neighborhood as a social fact, recension par Roberta Garner de : Robert Sampson, Lessons from the case of Chicago.

- Le ghetto ou l’anéantissement de la politique, recension par T. Oblet de : D. Lapeyronnie, Ghetto urbain, Robert Laffont.

- Les quartiers populaires comme laboratoire social, par Colin Giraud. Recension de : Michael Young et Peter Wilmott, Le village dans la ville. Famille et parenté dans l’Est londonien, Puf.

par Marie-Hélène Bacqué & Éric Charmes , le 20 avril 2016


Articles associés


↑ Haut de page


© laviedesidees.fr - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction - Mentions légales - webdesign : Abel Poucet