Recherche

Revue

Mélange d’été


par La Rédaction , le 1er août 2012

C’est l’été : La Vie des Idées reprendra son rythme de publication à compter du 20 août et vous propose en attendant un mélange de textes et d’entretiens parus dans les six derniers mois.

  • Sophie Leclercq, « Un ethnologue au village des artistes »
    Pékin 798 nous immerge dans l’univers d’un centre d’art contemporain de la banlieue nord-est de Pékin réputé dans le monde entier. Art contemporain et marché global, avant-garde et subversion politique, création et quartiers d’artistes, ambivalences de la politique culturelle chinoise sont autant de thèmes que soulève cette ethnographie du lieu multiforme qu’est le Dashanzi art district ou 798.
    Lire l’article ➞
  • Thomas Vendryes, « Les paradis fiscaux : visite guidée »
    Quelles sommes sont cachées dans les paradis fiscaux ? Par qui ? Et comment ? A l’aide d’une méthodologie originale et de données jusqu’alors sous-exploitées, Gabriel Zucman apporte une lumière nouvelle et crue sur ces problèmes, en espérant que cela puisse aider à améliorer la lutte contre les paradis fiscaux.
    Lire l’article ➞
  • Nicolas Delalande, « La création de l’État grec au XIXe siècle »
    Entretien avec Anastassios Anastassiadis 1/2 - La crise grecque est d’abord celle de l’État grec et de sa légitimité. Il faut remonter au XIXe siècle pour comprendre la défiance des populations vis-à-vis de la bureaucratie et le rôle des puissances internationales dans le jeu politique grec. Dans cet entretien publié en deux parties, Anastassios Anastassiadis livre son regard d’historien sur les difficultés présentes.
    Lire l’article ➞
  • Nicolas Delalande, « La Grèce dans l’Union européenne »
    Entretien avec Anastassios Anastassiadis 2/2 - La crise grecque est d’abord celle de l’État grec et de sa légitimité. Dans la deuxième partie de cet entretien, Anastassios Anastassiadis explique d’où viennent les difficultés de l’État grec à prélever l’impôt, et met en évidence le rôle des inégalités et de la classe politique grecque dans le déroulement de la crise.
    Lire l’article ➞
  • Nicolas Delalande & Florent Guénard, « Le néo-libéralisme et son histoire »
    Qu’est-ce que le néo-libéralisme ? Quelles sont ses racines historiques ? Dans un ouvrage de grande ampleur, Serge Audier entreprend de reconstituer l’archéologie intellectuelle de ce mouvement complexe et multiple. La Vie des idées publie en deux jours trois recensions critiques, selon trois perspectives différentes, ainsi que la réponse de l’auteur.
    Lire l’article ➞
  • Pap Ndiaye, « Frères militants »
    Parfois opposé dans les débats publics, les Juifs et les Noirs ont pourtant un long passé de militance commune. À travers sa méthode déjà éprouvée, Nicole Lapierre retrace le destin de quelques figures emblématiques des combats partagés par ces deux minorités.
    Lire l’article ➞
  • Arnaud Esquerre, « Qu’est-ce que l’« objectivité » ? »
    La manière dont nous concevons ce qui est ou non objectif a plusieurs fois changé depuis le XVIIe siècle. Pour explorer ces variations, Lorraine Daston et Peter Galison étudient les « atlas » que formeraient les usages scientifiques de l’image. Ces illustrations de plantes, de planètes, de méduses ou de flocons de neige en disent long, en effet, sur les régimes de l’objectivité – avec à l’horizon du XXIe siècle, la possible disparition des représentations dans les pratiques scientifiques.
    Lire l’article ➞
  • Yves Sintomer, « Tirage au sort et démocratie délibérative »
    La pratique de l’échantillon représentatif dans les prises de décision redonne au tirage au sort une place dans les régimes politiques contemporains. La diversité qu’il introduit dans les procédures contribue à renforcer la légitimité démocratique. Il paraît dès lors envisageable, selon Yves Sintomer, d’associer le tirage au sort aux élections elles-mêmes.
    Lire l’article ➞
  • Bernard Thomann, « Les économies asiatiques convergent-elles vers un capitalisme anglo-saxon ? »
    Le décollage économique et la nouvelle hégémonie du capitalisme en Asie orientale convergent-ils vers un modèle global fondé sur le système capitaliste anglo-saxon ou faut-il y voir l’amorce d’une nouvelle forme de capitalisme, reposant sur une intégration économique régionale ? Deux ouvrages abordent cette question du point de vue de la théorie de la régulation.
    Lire l’article ➞
  • André Cartapanis, « Pour une euro-fédération »
    La zone euro est soumise, depuis l’automne 2009, aux turbulences de la crise de l’endettement souverain de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne. Selon Michel Aglietta, cette crise révèle que les Européens sont allés trop loin, en créant une monnaie unique au sein d’un espace économique trop hétérogène - ou pas assez loin sur la voie du fédéralisme monétaire.
    Lire l’article ➞
  • Jean-François Laé & Numa Murard, « Règlements de compte courant »
    À quoi ressemble une vie humaine vue d’un guichet de banque ? Les règles à géométrie variable de l’institution bancaire font que la morale de l’argent n’est pas la même pour tous. Et l’argent, qui traverse les frontières sociales, les renforce aussi, infligeant aux moins riches les humiliations des fins de mois difficiles au nom de « l’autonomie ».
    Lire l’article ➞
  • Olivier Christin, « Le lent triomphe du nombre »
    L’Ancien Régime est généralement considéré comme une période de recul des libertés et d’oubli des systèmes représentatifs. Pourtant, des défis politiques et religieux nouveaux ont conduit à d’importants ajustements dans la mise en œuvre concrète de la décision majoritaire. Pour Olivier Christin, l’apport de l’époque moderne à la formation des pratiques de la décision politique qui seront celles de la révolution démocratique doit donc être réévalué.
    Lire l’article ➞
  • Thomas Grillot & Silyane Larcher, « Outre-mer : la République en sa diversité »
    2011 a vu l’organisation d’une très ambitieuse Année des Outre-mer qui devait rendre visibles, débarrassés de leurs oripeaux exotiques, des territoires français marginalisés économiquement, culturellement, et politiquement. Réponse aux mouvements sociaux de 2009, elle devait surtout fonctionner comme vitrine d’une nouvelle manière de penser l’intégration de ces « confettis d’empire ». A-t-elle été à la hauteur de ses promesses ?
    Lire l’article ➞
  • Philippe Minard, « Pour l’histoire connectée »
    En restituant les conditions dans lesquelles se sont effectués les premiers contacts entre Hollandais, Malais et Javanais au tournant du XVIIe siècle, Romain Bertrand nous offre un maître-livre appelé à faire école, et illustre la fécondité heuristique de l’histoire connectée. En ces temps de timidité intellectuelle et de pusillanime prudence, il fait souffler un vent rafraîchissant sur la discipline historique.
    Lire l’article ➞
  • Clément Rivière, « L’ethnographe et son dealer »
    Entre récit initiatique et retour réflexif sur l’enquête de terrain, Sudhir Venkatesh donne accès aux coulisses de la recherche menée au cœur du ghetto noir de Chicago. Plaidoyer pour la méthode ethnographique, son ouvrage est parsemé de réflexions précieuses sur les difficultés pratiques et éthiques que celle-ci implique.
    Lire l’article ➞
  • Jacques Rodriguez, « Les dérives de la société sanitaire »
    En 1872, l’écrivain anglais Samuel Butler publie une contre-utopie critique de la société victorienne de son temps. À Erewhon, la maladie est condamnée comme un crime, et le crime soigné comme une maladie. Charge très actuelle qui met en cause la médicalisation de la société et ses dérives.
    Lire l’article ➞
  • David Bornstein & Bernard Thomann, « Fukushima : la catastrophe durable »
    Entretien avec Paul Jobin - Paul Jobin, qui suit les travailleurs de la centrale nucléaire de Fukushima, analyse le déni gouvernemental concernant les conséquences sanitaires de leur travail et, plus largement, les effets à long terme de la catastrophe. Cette censure est cependant battue en brèche par les mobilisations sociales qui passent notamment par internet.
    Lire l’article ➞
  • Nora Benkorich , « Trente ans après, retour sur la tragédie de Hama »
    En s’appuyant sur des sources arabes quasi-inexploitées dans la recherche française et anglo-saxonne, Nora Benkorich retrace les événements qui ont abouti en février 1982 aux massacres perpétrés par le pouvoir syrien contre la population de la ville de Hama. Le soulèvement actuel et celui de Hama il y a trente ans divergent sur de nombreux aspects et n’ont en commun que la brutalité de la répression gouvernementale.
    Lire l’article ➞
  • Pascal Sévérac, « Mélancolie joyeuse du paysage »
    Dans un livre inclassable, poétique et politique, Jean-Christophe Bailly interroge l’identité de la France par le voyage : le dépaysement est alors ce qui définit au mieux cette identité, ouverte et variable, travaillée par un passé qui modifie, à l’infini, le territoire.
    Lire l’article ➞
  • Aurélien Bordet, « L’hôpital mis à mal par le management »
    L’hôpital subit depuis 2009 des réformes lourdes de conséquences pour ses agents comme ses patients. Un ouvrage collectif montre comment le management pénètre progressivement tous les aspects de la vie hospitalière pour en modifier l’activité et la finalité.
    Lire l’article ➞
  • Sarah Kolopp, « Les racines socialistes du néolibéralisme »
    Les dichotomies classiques entre socialisme et capitalisme, planification et marché, keynésianisme et monétarisme ont occulté des modèles alternatifs comme le socialisme de marché. J. Bockman nous invite à réévaluer la place du bloc de l’Est dans le développement de la pensée économique.
    Lire l’article ➞
  • Pauline Peretz, « Le prénom, support personnel de l’identité ? »
    Entretien avec Baptiste Coulmont - Seul bien culturel accessible à tous mais aussi exigé de tous par l’Etat, le prénom est un marqueur fort du sexe, de l’âge et de l’origine sociale et ethnique de celui ou de celle qui le porte. D’après le sociologue Baptiste Coulmont, le changement de prénom permet cependant d’échapper à ce déterminisme en validant l’identité que l’on s’est choisie pour soi-même.
    Lire l’article ➞
  • Laure Bordonaba, « Extravagants oiseaux perchés »
    Le médiéviste Michael Camille a scruté les monstres de pierre qui, sortis au XIXe siècle de l’imagination de Viollet-le-Duc et Lassus, perchent sur Notre-Dame : symboles d’un Moyen Âge chimérique, ces apocryphes révèlent en creux la modernité qui leur a donné naissance.
    Lire l’article ➞

Aller plus loin

- Tous les articles parus dans La Vie des idées classés par date.

Pour citer cet article :

La Rédaction, « Mélange d’été », La Vie des idées , 1er août 2012. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Melange-d-ete.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

par La Rédaction , le 1er août 2012



© laviedesidees.fr - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction - Mentions légales - webdesign : Abel Poucet