Recherche

Dossiers Société

Le monde en 2112

Utopies pour après-demain


A quoi ressemblera le monde dans un siècle ? La Vie des Idées a demandé à des chercheurs de divers horizons d’imaginer des utopies pour après-demain, en mêlant diagnostics, appréhensions, solutions, espérances, toute la palette de l’inventivité et de l’optimisme, tout le registre des possibles.

Louis-Sébastien Mercier dans L’An 2440, Jules Verne dans Paris au XXe siècle, George Orwell dans 1984 ont tenté d’imaginer le monde dans les décennies, les siècles à venir. D’autres, comme Fourier ou Cabet, ont tenté de concevoir, en des termes étonnamment précis, une société plus harmonieuse d’où l’exploitation et la souffrance seraient bannies. Ces écrivains et ces philosophes ont souvent été des visionnaires, anticipant le développement tentaculaire des métropoles et du trafic automobile, le règne de l’ordinateur ou encore la société de surveillance. Nombre d’utopies (le suffrage universel, l’abolition de l’esclavage, l’émancipation des femmes, le droit à l’éducation et à la protection sociale), qui souvent laissaient leurs contemporains incrédules, ont alimenté les aspirations démocratiques au cours des deux siècles passés. Ce qui continue d’éveiller notre intérêt, c’est l’effort d’anticipation, d’arrachement au présent, couplé à une inquiétude sur le monde tel qu’il va et à une volonté d’améliorer la condition humaine. C’est, en d’autres termes, l’invention d’une utopie raisonnée.

La Vie des Idées a demandé à des chercheurs d’imaginer le monde d’après-demain, en mêlant librement diagnostics, désarrois, solutions, espérances, toute la palette de l’inventivité et de l’optimisme, tout le registre des possibles. Il ne s’agit pas ici de constituer un dossier de prospective, mais plutôt d’imaginer les formes de l’avenir à partir des doutes du présent, en fuyant ses certitudes – manière de les subvertir, sans doute. Pourquoi la critique sociale ne parlerait-elle plus avec la voix de l’utopie, n’emprunterait-elle plus sa radicalité aux proliférations intellectuelles qui mettent en œuvre une autre manière de vivre, de penser, de créer ?

Unis par la volonté de s’affranchir du pessimisme et de la résignation qui brident l’imagination politique contemporaine, les textes de ce dossier sont de deux ordres : les uns anticipent le monde d’après-demain, les autres se présentent comme des récits rétrospectifs, écrits en 2112, des mobilisations qui se déploient sous nos yeux. Les utopies d’aujourd’hui constitueront sans doute la matière des livres d’histoire de demain…

Sommaire

Les articles du dossier

Aller plus loin

Indications bibliographiques récentes

- Pierre Macherey, De l’utopie !, De l’incidence éditeur, 2011.

- Jocelyne Porcher, Vivre avec les animaux, une utopie pour le XXIe siècle. La découverte 2011.

- John Jordan et Isabelle Frémeaux, Les sentiers de l’Utopie, la Découverte 2011.

- Thierry Paquot, Utopies et utopistes, Repères, La Découverte 2007.

- Revue XXI, n° 16, automne 2011, sur le thème « Utopie, j’écris ton nom ».

- « Le temps des utopies », Manière de voir, août 2010.

- Michel Lallement, Le travail de l’utopie. Godin et le Familistère de Guise, Paris, Les Belles Lettres, L’histoire de profil, 2009.

- Michelle Riot-Sarcey, Thomas Bouchet, Antoine Picon, Dictionnaire des utopies, Larousse 2002.

- Jean-Marc Stébé, Qu’est-ce qu’une utopie ?, Vrin 2011.

- Julian Jackson, Arcadie, Autrement 2010.

- Bernard Desmars, Militants de l’utopie ? Les fouriéristes dans la seconde moitié du XIXe siècle, Dijon, Les Presses du Réel, 2010.

- Vincent Delecroix et Erwan Danteill, dir. : Cartographie de l’utopie. L’œuvre indisciplinée de Michael Löwy. Sandre actes, mai 2011.

Pour citer cet article :

Nicolas Delalande & Ivan Jablonka, « Le monde en 2112. Utopies pour après-demain », La Vie des idées , 28 octobre 2011. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-monde-en-2112.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais : redaction@laviedesidees.fr.

par Nicolas Delalande & Ivan Jablonka , le 28 octobre 2011

Articles associés

Décapitaliser les consciences

À propos de : Jérôme Baschet, Adieux au capitalisme. Autonomie, société du bien (...)

par Federico Tarragoni

Norbert Elias et l’Utopie

À propos de : Norbert Elias, L’utopie, La Découverte

par Jérémie Barthas

La possibilité des révolutions

Entretien avec Quentin Deluermoz et Laurent Jeanpierre
par Nicolas Duvoux

La Vie des idées
© laviedesidees.fr - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction - Mentions légales - webdesign : Abel Poucet