Recherche

Revue

Pages d’été


par La Rédaction , le 29 juillet 2011

C’est l’été : La Vie des Idées reprendra son rythme de publication à compter du 22 août et vous propose en attendant un florilège de textes et d’entretiens parus dans les six derniers mois.

- Politique et religion dans la Rome antique, par John Scheid [28-06-2011]

Quelle place pour la liberté de culte dans une religion d’État ?

À Rome, l’État ne se mêle pas de la vie religieuse privée des citoyens, même si les dieux font partie de la communauté et vivent parmi eux. Et la religion romaine accepte la pluralité des approches tant qu’on ne lui impose pas la transcendance. Dans cet essai, John Scheid restitue à la religion romaine sa teneur immanente et physique.

- Le journalisme « hacker », par Sylvain Parasie [21-06-2011]

Une nouvelle utopie pour la presse ?

Cet article explique pourquoi et comment les programmeurs autodidactes, entrepreneurs du web, gestionnaires de projets web, programmeurs engagés dans les communautés du logiciel libre ou militants de l’open data en viennent à s’intéresser au journalisme alors même que la situation économique de la presse est partout plus qu’inquiétante.

- La valeur égalité, par Jean-Fabien Spitz [14-06-2011]

Leçons pour la gauche européenne

Faut-il renoncer à défendre l’égalité, sous prétexte qu’elle n’est pas réalisable ? La gauche est tentée de le faire, dans la mesure où elle confond, comme l’a montré G. A. Cohen, ce qui est juste et ce qui est possible. Pour prétendre inspirer l’action et le désir de réforme, la réflexion politique ne doit pas renoncer à l’idéal ou à l’utopie.

- L’abécédaire ibéro-américain de la modernité politique, par Jeanne Moisand & Gabriel Entin [10-06-2011]

Entretien avec Javier Fernández Sebastián, professeur d’Histoire de la Pensée Politique à l’Universidad del País Vasco (Bilbao)

Dans cet entretien Javier Fernández Sebastián présente le monde ibéro-américain comme un autre laboratoire politique de la modernité à l’Âge des révolutions, à partir de l’analyse de l’histoire des concepts dans l’Atlantique hispanique et lusophone.

- La démocratie directe de la Puerta del Sol, par Eva Botella-Ordinas [24-05-2011]

Pourquoi les Espagnols se mobilisent-ils en occupant les places des grandes villes ? Dans ce texte écrit sur le vif, une historienne de la pensée politique ouvre le débat. Elle montre que le mouvement du 15M s’appuie sur l’expérience de pratiques démocratiques autonomes mises en place par les centres sociaux autogérés. Elle signale aussi le fossé grandissant, au sein de la gauche espagnole, entre deux visions du républicanisme et de la participation démocratique.

- La longue histoire de la démocratie espagnole, par Florencia Peyrou [24-05-2011]

Les mobilisations actuelles pour une « vraie démocratie » en Espagne s’ancrent-elles dans une culture démocratique plus ancienne qu’il n’y paraît ? Florencia Peyrou revient sur l’histoire du républicanisme espagnol : elle le compare aux autres mouvements radicaux et républicains européens, et montre à la fois sa radicalité, ses apports et ses contradictions.

- Les leçons de la catastrophe, par Jean-Baptiste Fressoz [13-05-2011]

Critique historique de l’optimisme postmoderne

Plus les catastrophes se répètent et moins nous semblons en mesure d’en tirer les leçons. Notre foi dans le progrès et notre souci de la rentabilité économique sont tels que, contrairement à ce que prétend le discours postmoderne, nous ne sommes pas sortis des illusions de la modernité.

- Retrouver le sens de la vie sociale, par Nicolas Duvoux, Elise Tenret & Nadège Vezinat

Entretien avec Michèle Lamont, professeur de sociologie à l’Université de Harvard

Dans cet entretien, Michèle Lamont évoque différentes facettes de son travail intellectuel, sa relation avec la France et ses sociologues, et sa vie d’universitaire aux États-Unis. Elle y revient sur la sociologie culturelle qu’elle pratique et sur sa volonté double de comprendre comment les individus donnent du sens à leur vie et de donner du sens à la sociologie.

- Words, words, words. Langage et civilisation, par Isabelle Delpla [12-05-2011]

À propos de : John Searle, Making the Social World. The Structure of Human Civilization, Oxford University Press.

La réalité sociale, affirme John Searle, n’existe que par nos actes de langage. Nos déclarations font exister un monde, comme le prêtre ou le maire font exister mari et femme en prononçant le mariage. Cette hypothèse permet de reconsidérer des problèmes philosophiques majeurs, comme le statut de la liberté, des droits de l’homme et du pouvoir en démocratie.

- Obama philosophe, par Michael C. Behrent [10-05-2011]

À propos de : James T. Kloppenberg, Reading Obama : Dreams, Hope, and the American Political Tradition, Princeton University Press.

L’historien James Kloppenberg propose de faire entrer Obama au panthéon des penseurs politiques américains. Sa prédilection pour la conciliation et le dépassement des clivages partisans serait ancrée dans une lecture originale du communautarisme et du pragmatisme américains. Ne voir en Obama qu’un philosophe, c’est pourtant oublier l’homme de pouvoir.

- Le capitalisme, entre contrainte et consentement, par Franck Fischbach [02-05-2011]

À propos de : F. Lordon, Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza, La Fabrique.

En quoi Marx et Spinoza peuvent-ils encore nous servir à penser la servitude dans le capitalisme actuel ? En injectant les logiques affectives dans l’analyse du travail salarié, répond Frédéric Lordon, qui entend ainsi renouveler, voire contester, le concept d’aliénation.

- Le récit du monde, par Jacques Revel [26-04-2011]

À propos de : J. Goody, Le Vol de l’histoire. Comment l’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde, Gallimard.

Partant d’une comparaison entre l’Asie et l’Europe, l’anthropologue Jack Goody dénonce ce qu’il appelle le « vol de l’histoire ». Il reproche à Elias, Braudel ou Needham d’avoir conforté le grand récit qui fait de l’expérience historique de l’Europe à la fois une exception et la mesure de l’histoire du reste du monde. Cette critique est utile et légitime, selon Jacques Revel, mais repose sur des jugements parfois tout aussi globalisants que ceux qu’elle entend contredire.

- La finance, facteur d’inégalités, par Olivier Godechot [15-04-2011]

Cette étude montre que, contrairement aux idées reçues, les PDG et des superstars du sport ou du divertissement ne sont pas les premiers responsables de l’accroissement des inégalités. C’est l’évolution des rémunérations des cadres de la finance qui a en fait le plus contribué à ce phénomène.

- Laïcité et féminisme d’Etat : le trompe-l’œil tunisien, par Augustin Jomier [12-04-2011].

Longtemps, l’État tunisien s’est targué de défendre la laïcité et les droits des femmes : cet écran de fumée dissimulait les abus du régime et justifiait la complaisance de la classe politique française. Une mise au point s’impose à l’heure où la révolution de jasmin ouvre la voie à une révision législative et institutionnelle.

- Le culte de l’humanitaire, par Dominique Vidal [30-03-2011]

À propos : D. Fassin, La raison humanitaire. Une histoire morale du temps présent, Gallimard/Seuil.

Didier Fassin cherche à définir ce qu’il nomme le « gouvernement humanitaire » à partir d’enquêtes menées auprès de ceux qui prétendent prendre en charge la souffrance sociale. S’il décrit la dimension inégalitaire de la logique humanitaire, il ne la resitue pas dans le contexte de l’effondrement du communisme.

- Les sociétés malades de leur école ?, par Philippe Coulangeon [08-03-2011]

À propos de : F. Dubet, M. Duru-Bellat et A. Vérétout, Les sociétés et leur école. Emprise du diplôme et cohésion sociale, Le Seuil.

Par un travail comparatif de grande portée, Dubet, Duru-Bellat et Vérétout établissent une relation entre les sociétés et leurs systèmes scolaires. Ils dénoncent les effets indésirables de l’idéologie du mérite et le poids du diplôme sur les destins des individus. Le détour par la comparaison internationale, qui bouscule salutairement les tabous de l’école républicaine, rend aussi discutables certaines conclusions.

- Pourquoi les Britanniques ont confiance en leur police, par Ben Bradford & Jonathan Jackson [01-03-2011]

Comment expliquer le fort degré de confiance et de légitimité dont jouit le bobby outre-Manche ? Dans ce remarquable article de synthèse, deux sociologues montrent que la capacité de la police à inspirer confiance est à la fois un gage de son acceptation et de son efficacité. A contrario, une police qui fait peur se prive de la participation des citoyens à la production de l’ordre social.

- L’être et le néon, par Catherine De Smet [28-02-2011]

À propos de : P. Artières, Les enseignes lumineuses, Bayard.

Prenez un objet du quotidien, expliquez-en le mode de fabrication et les usages, faites resurgir des archives quelques personnages emblématiques de son histoire, et vous aurez un livre d’anthropologie historique attentif à un « micro-dispositif » d’écriture – les enseignes lumineuses – qui éclairent tout un monde, toujours vivant.

- J’ai deux mamans, par Jennifer Merchant [24-02-2011]

À propos de : V. Descoutures, Les mères lesbiennes, PUF.

Une enquête sociologique inédite en France étudie l’adaptation des mères lesbiennes à la norme hétérosexuelle dominante et les nouvelles formes de vie familiale qu’elles inventent à travers leur quotidien. Un fait social au regard duquel le droit est aujourd’hui en porte-à-faux.

- Les rats de bibliothèque, par Vincent Chabault [17-02-2011]

À propos : M. Roselli, M. Perrenoud, Du lecteur à l’usager. Ethnographie d’une Bibliothèque Universitaire, Presses Universitaires du Mirail.

Deux sociologues montrent, à travers une enquête ethnographique sur la bibliothèque universitaire du Mirail, que le rat de bibliothèque recouvre diverses espèces. Dans les B. U., les chercheurs et autres polards côtoient d’autres types d’usagers : internautes, « touristes », « passagers clandestins »...

- Essor et déclin des espaces alternatifs, par Cristelle Terroni [15-02-2011].

Nés d’initiatives spontanées dans les années 1970, les espaces alternatifs new-yorkais revendiquent l’esthétique du taudis, héritée de leur précarité, en opposition au monde de l’art établi et marchand. Depuis, ces lieux d’avant-garde artistique ont tendance à disparaître ou à intégrer des structures institutionnelles.

- L’utilité sociale des humanités, par Solange Chavel [14-02-2011]

À propos de : M. Nussbaum, Not for Profit. Why Democracy Needs the Humanities, Princeton University Press.

L’enseignement des humanités est-il un luxe que nos sociétés ne peuvent plus se permettre ? Martha Nussbaum répond qu’au contraire, dans un monde de concurrence économique mondialisée, les humanités ont un intérêt social et politique.

- Bioéthique : qui doit décider ?, par Ariane Poulantzas & Pascal Sévérac [11-02-2011]

Entretien avec Ruwen Ogien

Pour Ruwen Ogien, les appels à la « dignité humaine », à « l’intérêt supérieur de l’enfant », à la « personne potentielle », ne sont que des nuages de fumée destinés à masquer le conservatisme discriminatoire de la législation bioéthique. Récusant tout paternalisme, le philosophe préconise de remettre la décision aux personnes concernées, hors de tout contrôle étatique ou médical.

- Suicides, islam et politique, par Dominique Avon [01-02-2011]

Retour sur les événements de Tunisie

Les révoltes qui secouent le Maghreb ont été déclenchées par des vagues de suicides qui embarrassent fort les autorités musulmanes. Ces phénomènes sont-ils l’indice d’une sécularisation des sociétés, voire d’une transgression radicale de l’interdit coranique ?

- Un modèle de socialisme libéral en Chine, par Emilie Frenkiel [25-01-2011]

Entretien avec Cui Zhiyuan.

Cet entretien avec un politologue chinois diplômé de l’Université de Chicago offre un aperçu de la politique chinoise d’expérimentation locale à travers l’expérience de Chongqing. Cui Zhiyuan explique comment la politique sociale de la ville s’allie à l’économie de marché en s’appuyant sur les bénéfices des entreprises publiques.

- Qui sont les députés français de la Ve République ?, par Abel François & Emiliano Grossman [21-01-2011]

Quelle est la population des députés français depuis les débuts de la Cinquième République ? Au travers d’une analyse statistique de la composition des 13 législatures, A. François et E. Grossman dressent un portrait du député français et suivent l’évolution des pensionnaires de l’Assemblée Nationale. Il apparaît que la structure socioprofessionnelle en est particulièrement stable.

- Quartiers et différences culturelles, par Michel Kokoreff [11-01-2011]

À propos de : H. Lagrange, Le déni des cultures, Seuil.

Le sociologue Michel Kokoreff revient sur la controverse suscitée par l’ouvrage d’Hugues Lagrange, Le déni des cultures. Il invite à ne pas occulter le fond du débat, et analyse en détail les thèses du livre avant de les soumettre à la discussion.

- Le pouvoir est de plus en plus savant, par Nicolas Duvoux [04-01-2011]

Entretien avec Luc Boltanski

Le sociologue Luc Boltanski revient sur ses deux publications les plus récentes : Rendre la réalité inacceptable et De la critique. Après avoir situé ces ouvrages dans sa trajectoire intellectuelle, l’entretien procède à une explicitation des concepts centraux de De la critique puis évoque des pistes pour renouveler la critique à un moment historique qui est celui de l’apogée du capitalisme et de l’État mais aussi de leur crise et de la crise de leur relation.


Vous pouvez également profiter de l’été pour parcourir la version anglophone de La Vie des idées : Books & Ideas.


Pour citer cet article :

La Rédaction, « Pages d’été », La Vie des idées , 29 juillet 2011. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Pages-d-ete.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

par La Rédaction , le 29 juillet 2011



© laviedesidees.fr - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction - Mentions légales - webdesign : Abel Poucet