Recherche

Les premières Journées de l’économie se sont déroulées à Lyon du 20 au 22 novembre 2008. Avec près de mille participants, cette manifestation a été l’occasion de faire dialoguer les économistes, les praticiens de la vie économique et le grand public. Si la finance était le fil rouge des trois grandes conférences plénières, des thèmes très divers ont été abordés lors des nombreuses tables rondes au programme. De la régulation des dépenses de santé à l’économie du bonheur, en passant par la déréglementation des taxis ou la place des indicateurs statistiques dans une démocratie, La Vie des Idées, partenaire de l’événement, vous propose un aperçu de ces journées.

Sommaire :

- La santé, à quel prix ?

Les intervenants de la table ronde, économistes mais aussi représentants des pouvoirs publics, se sont livrés à un tour d’horizon de nos connaissances sur le comportement des différents acteurs de la santé et sur les chantiers à défricher dans les années à venir. La difficulté à introduire un questionnement économique dans la régulation du système de santé a notamment été soulignée.

Entretien vidéo avec Pierre-Yves Geoffard, directeur de recherche au CNRS et extraits vidéo de la table ronde.

- Innovation et société du XXIe siècle

Pour certains, l’amélioration des conditions de vie ne passera plus demain par la consommation de nouveaux biens mais par l’accès à de nouveaux services. C’est le thème de la table ronde « Innovation et société du XXIe siècle », ainsi que de l’entretien avec Michèle Debonneuil qui, après les secteurs primaire, secondaire et tertiaire, prédit l’avènement de l’« économie du quaternaire ».

Entretien vidéo avec Michèle Debonneuil, inspecteur général des finances.

- Les indicateurs économiques dans une démocratie

La demande d’indicateurs statistiques ne cesse d’augmenter, afin d’aider à la prise de décision publique ou de guider les choix opérés par les entreprises. Pourtant, on assiste depuis quelques années à un décalage croissant entre la perception publique de certains phénomènes économiques et l’information produite par les statisticiens. Défaillance du système d’information statistique ou mauvaise appréhension de la réalité par les citoyens ? C’est la question centrale abordée par cette table ronde.

Extraits vidéo de la table ronde : interventions des participants et focus sur l’exemple du PIB et l’exemple du pouvoir d’achat.

- Économie expérimentale

L’économie expérimentale est depuis une dizaine d’années un champ de la science économique en pleine expansion. Il vise à réaliser des « expériences » de laboratoire en économie, afin d’étudier le comportement des agents en maîtrisant au mieux les paramètres gouvernant leurs prises de décision. Les intervenants ont tout d’abord présenté les avantages pédagogiques de l’économie expérimentale puis le rôle de l’économie expérimentale dans l’aide à la prise de décision publique, à travers plusieurs exemples canadiens.

Extraits vidéo de la table ronde.

- Bonheur et vie quotidienne

C’est un thème nouveau et relativement exotique pour les économistes qui a été abordé lors de cette table ronde : le bonheur. À partir de données d’enquêtes internationales où l’on interroge les individus sur leur bien-être, les économistes tentent d’identifier aux niveaux macroéconomique et microéconomique les sources de variation du bonheur.

Entretien vidéo avec Andrew Clark, directeur de recherche CNRS et intervention de Nicolas Sauger, chargé de recherche CEPIVOF.

- La suprématie des actionnaires

Alors que John K. Galbraith s’inquiétait dans le Nouvel État industriel (1967) de la prise de pouvoir au sein des entreprises par les managers, les vingt dernières années ont été marquées par un retour en force des détenteurs de capital dans les organes de direction des entreprises. La gouvernance d’entreprise est régulièrement présentée comme un facteur explicatif de la crise financière historique que connaît le monde aujourd’hui. Les intervenants de cette table ronde s’inscrivent donc dans l’actualité immédiate en s’interrogeant sur la « suprématie des actionnaires ».

Enregistrement vidéo de la conférence

- Faut-il déréglementer les taxis ?

Les débats de cette table ronde se sont concentrés sur la réglementation du nombre de taxis pour répondre à la demande. Le cas des taxis apparaît ainsi comme un cas d’école d’économie politique de la réforme : comment augmenter le nombre de taxis sans trop pénaliser les artisans en place ?

Extraits vidéo de la table ronde : interventions d’Alain Trannoy (directeur de recherche à l’EHESS, directeur de l’IDEP) et de Jacques Delpla (conseiller-senior, marché des capitaux, BNP-Paribas.)

Les articles du dossier

Pour citer cet article :

Maya Bacache-Beauvallet & Florian Mayneris & Audrey Williamson, « De quoi parlent les économistes ? », La Vie des idées , 12 décembre 2008. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/De-quoi-parlent-les-economistes,541.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais : redaction@laviedesidees.fr.

par Maya Bacache-Beauvallet & Florian Mayneris & Audrey Williamson , le 12 décembre 2008

Articles associés

La santé, à quel prix ?

Entretien avec Pierre-Yves Geoffard et extraits de la table ronde.

par Florian Mayneris

Rémunérations des dirigeants et performance

Les journées de l’économie | Entretien avec Augustin Landier (vidéo)

par Étienne Chantrel


© laviedesidees.fr - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction - Mentions légales - webdesign : Abel Poucet