Charte √©ditoriale^…U^…UBOOKMOBIõżąő["¶%%b%”#:MOBIŤżťŹĒˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇˇ4 @ˇˇˇˇEXTH<dla vie des id√©esiUnknown subjectCharte √©ditoriale Charte √©ditoriale

Charte éditoriale

par La Rédaction , le 18 novembre 2009

La Vie des Id√©es publie essentiellement deux types de textes : des recensions d‚Äôouvrages r√©cents, parus en fran√ßais ou en langue √©trang√®re, et des essais dans lesquels des chercheurs analysent un sujet d‚Äôactualit√©, pr√©sentent une recherche en cours, font le point sur l‚Äô√©tat d‚Äôune question ou d‚Äôune discipline en France ou √† l‚Äô√©tranger. D‚Äôautres articles prennent la forme de vid√©os, accompagn√©es ou non d‚Äôune retranscription √©crite des entretiens. Tous ces contenus ont pour vocation de s‚Äôadresser √† un public large et non n√©cessairement sp√©cialiste, ce qui implique le recours √† une √©criture accessible, en √©vitant le plus possible d‚Äôutiliser un vocabulaire trop technique.

Chaque texte fait l‚Äôobjet d‚Äôune lecture collective par le comit√© de r√©daction qui se r√©serve le droit de le publier. La Vie des Id√©es apporte un soin particulier √† l‚Äô√©dition des textes ; le comit√© et le secr√©tariat de r√©daction peuvent √™tre amen√©s √† demander des compl√©ments, √† proposer des reformulations ou des pr√©cisions. Le titre et le chapeau de l‚Äôarticle sont √©crits par la r√©daction.

Les recensions publi√©es sur La Vie des Id√©es entendent √™tre les plus objectives possible. Nous souhaitons pour cela qu‚Äôil y ait, entre le recenseur et l‚Äôauteur du livre, la distance propre √† garantir la plus grande neutralit√©, que risquent de compromettre les liens amicaux et institutionnels. C’est pour la m√™me raison que nous ne recensons pas les livres publi√©s par des membres de la r√©daction ou dans des collections qu‚Äôils dirigent.

Nos recensions se distinguent des comptes rendus que l’on peut trouver dans les revues académiques et spécialisées. L’objectif est de situer l’ouvrage dans un champ disciplinaire ou un débat susceptible d’intéresser un large public, et d’en restituer la thèse générale sans forcément résumer en détail, chapitre après chapitre, toutes les étapes de l’argumentation. Les recensions peuvent donner lieu à de véritables discussions critiques, concernant l’interprétation des faits, les méthodes retenues ou les choix théoriques proposés. Pour des raisons de clarté, il est recommandé de rassembler les remarques critiques dans une partie spécifique, après le compte rendu proprement dit. Il va de soi que les critiques allusives, les sous-entendus ou les attaques personnelles sont à proscrire.

La longueur souhait√©e est comprise entre 8 000 et 12 000 signes (espaces compris) pour les recensions, entre 10 000 et 30 000 signes (espaces compris) pour les essais. Pour faciliter la lecture des textes, il est vivement conseill√© de les subdiviser en int√©grant des intertitres (jusqu‚Äô√† 3-4 pour une recension, 5-6 pour un essai). Les textes √©tant susceptibles d’√™tre traduits en anglais ou dans une autre langue, il est demand√© de faire les citations dans la langue originale (le cas √©ch√©ant) suivies de la traduction en fran√ßais, et d’indiquer les num√©ros de page.

Dans tous les cas, les auteurs sont invit√©s √† recourir √† toutes les ressources de la Toile pour enrichir la pr√©sentation de leurs articles : liens hypertextes (publi√©s de pr√©f√©rence en fin d‚Äôarticle dans la rubrique « Pour aller plus loin »), tableaux, images et cartes (libres de droit).

Il est important de ne pas multiplier les notes de bas de page. Les r√©f√©rences aux pages de l’ouvrage recens√© figureront dans le corps du texte, entre parenth√®ses (p. 112) ; les autres r√©f√©rences bibliographiques peuvent √™tre regroup√©es en fin d‚Äôarticle dans la rubrique « Pour aller plus loin ». Il est possible d‚Äôint√©grer au texte un ou plusieurs encadr√©s explicatifs pour faire le point sur des notions, des auteurs ou des d√©bats.

Fiches biographiques des auteurs

Chaque nouvel auteur fournit une br√®ve notice biographique, ainsi qu‚Äôune photographie au format num√©rique, pour sa page personnelle. Cette notice peut comporter les renseignements suivants : fonctions, institutions de rattachement, sujets de recherche, publications r√©centes, lien hypertexte vers une page web.

Consignes formelles de présentation des textes

- Les r√©f√©rences √† l’ouvrage recens√© sont indiqu√©es dans le corps du texte, entre parenth√®ses (p. 112, p. 112-120).
- Appels de note : en exposant (1, 2, etc.) ; √† l’ext√©rieur des guillemets lorsqu’il s’agit d’une citation ; les notes figurent en bas de page et non en fin d’article.
- Les noms de personnes vivantes sont pr√©c√©d√©s de l’initiale du pr√©nom.
- Les citations longues sont √† mettre en exergue.
- Laisser les liens hypertextes apparents (www.laviedesidees.fr).
- Utiliser les guillemets fran√ßais « xx » avec espace ins√©cable (y compris pour une r√©f√©rence √† un article en anglais : Wolfram Kaiser, « Cultural Transfers of Free Trade at the World Exhibitions, 1851-1862 », Journal of Modern History, n° 77, 2005, p. 563-590), et les guillemets anglais sans espace pour les citations √† l‚Äôint√©rieur d‚Äôune citation : « “‚Ķ” ».
- √Čviter l‚Äôabus de guillemets hors des citations ou titres d‚Äôarticles, ou des italiques hors des citations dans une langue √©trang√®re ou des titres d‚Äôouvrages ou de revues.
- Espace ins√©cable avant deux points ou un point-virgule, apr√®s p. XX.
- Accentuer les majuscules en d√©but de phrases (« √Ä la lumi√®re de ») ou dans les mots tels que √Čtat, √Čtats-Unis, etc.
- √Čcrire 19e si√®cle, et non 19√®me, XIXe ou dix-neuvi√®me si√®cle.
- √Čcrire « etc. » plut√īt que « ‚Ķ » pour les choses, et « et al. » pour les personnes.

Pr√©sentation des r√©f√©rences bibliographiques :

FLIS00 00 00 0800 4100 0000 00 00 00ff ff ff ff00 0100 0300 00 00 0300 00 00 01ff ff ff ffFCIS00 00 00 1400 00 00 1000 00 00 0100 00 00 0000 00 23 3a00 00 00 0000 00 00 2000 00 00 0800 0100 0100 00 00 003918400778